Lorsqu'il s'agit de choisir entre le serpent et Dieu, nous sommes dans la même situation que quand il nous faut choisir entre la méfiance à l'égard du savoir, et la méfiance vis-à-vis de la méfiance. Dans les moments difficiles, la raison refuse de nous guider et l'on est obligé alors de se décider à ses risques et périls, sans avoir la garantie que notre décision se trouvera justifiée par ses résultats.

Leon Chestov (1967 : 116)      Voir >>>>>